• Pour le tram par la gare !

    Dans les DNA de ce jour, le CR de la manifestation qui s'est tenue hier à l’initiative du collectif pour le tram à Koenigshoffen.

    L'AREL participe à cette opération pour éviter que le détournement de la ligne F ne prive l'Elsau d'une partie du trafic de tram.

     

    lien vers l'article 


    Barricade de plastique contre le passage du tram 

    Un collectif d’associations a procédé hier à un blocage symbolique et momentané de la circulation de la rue du Faubourg-National vers les boulevards. Objectif : mobiliser pour lutter contre l’arrivée du tram dans ce cœur de quartier et privilégier son passage par la gare.

    « Oui au tram par la gare », « J’aime mon faubourg ! », « Sauvez le Faubourg-National, ici bat le cœur du quartier ! », ont tagué sur une bâche de plastique noire les membres du collectif d’associations – AHQG, de Koenigshoffen Demain, de l’Association des résidents de l’Elsau (AREL) et des Poteries (ARP) –, pour dénoncer le passage du tram F par la rue du Faubourg-National et les conséquences collatérales du projet envisagé par la municipalité engendrerait.

    « Leur projet ne dessert pas le quartier, mais il le « dé-sert »», appuie au micro Pierre Ozenne, membre actif du collectif, en jouant sur les mots. « Depuis 2013, on espérait un bon projet avec un bon tracé, qui ne sacrifie pas un espace de convivialité du quartier Gare », embraye Christine Hebting. « L’option de prolonger le tram F au débouché de la rue du Faubourg-National (où la manifestation a eu lieu hier matin, ndlr) va aussi déshabiller l’Elsau et Koenigshoffen en termes de cadencement », estime Stéphane Poussardin, membre du collectif.

    « Le sentiment d’être des mal-aimés »

    « Nous payons autant nos impôts locaux que les habitants de la Robertsau et d’Illkirch qui ont des prolongations de tram et nous rien : nous avons le sentiment d’être des mal-aimés », soupire un habitant. Et pour cause, poursuit son voisin : « On vient de voir la Ville faire les essais du tram vers Kehl, qui a nécessité la construction de deux ponts, c’est génial ! Mais nous ? », demande-t-il, en relayant « les frustrations des habitants de Koenigshoffen ». « Nous mettons 40 minutes pour arriver à la gare, alors qu’on arrive à Paris en 1 h 50 ! », se désole-t-il.

    « Ce qui n’est pas normal, c’est que l’on doive faire la quête pour financer un expert qui prouve que le tracé du tram depuis la gare jusqu’à Koenigshoffen est viable et le plus rentable », considère Christine Hebting.

    Financement participatif pour payer un expert indépendant

    En effet, une opération de financement participatif est en cours sur la plateforme Ulule (*) : il reste une semaine pour réunir la somme nécessaire pour pouvoir lancer l’étude de l’expert : « Cela permettra de définir le meilleur tracé, la réussite rapide et concrète d’un projet qui réponde aux urgences et aux besoins exprimés par les habitants, et qui préserve voire améliore la qualité de vie des secteurs concernés », souligne le collectif dans le tract distribué aux passants qui se rendaient au marché sur le terre-plein central de la rue du Faubourg-National.

    Et de prévenir qu’il sera présent tout au long de l’enquête publique « pour éviter l’erreur historique de ce passage Faubourg-National et de faciliter l’arrivée du tram vers l’ouest depuis la gare centrale ».

    (*) L’appel aux dons (avant le 18 février) est lancé sur https ://fr.ulule.com/tram-a-koenigshoffen

    Site internet du collectif pour le tram fer à Koenigshoffen : www.pourletram.fr


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :