• On l’attend au « Carrefour »

    Réunion du Conseil Citoyen hier. On a demandé des nouvelles du « Carrefour contact ».

    L’attendrons-nous encore longtemps ? c’est vraisemblable.

    Les travaux que nous avons vu démarrer avant les élections sont arrêtés. Ce n’étaient que des travaux provisoires en attendant l’autorisation officielle de travaux. Cette autorisation a été refusée.

    Refusée parce que le projet ne concernait pas  son intégralité et qu’il n’était pas suffisant. Les difficultés viennent des désaccords entre les partenaires qui n’ont pas les mêmes intérêts, il y a divergences entre marchand de biens et aménageur d’espaces commerciaux. Il est possible que l’opération puisse se faire, on n’en est pas encore à l’échec ; mais pour le moment, le dialogue semble difficile.  En cas d’échec « la ville prendra ses responsabilités ! »…

     

    Rénovation urbaine

    Les retards sont dus au changement de gouvernement et aux incertitudes qui pesaient au niveau des ministères ; mais aussi parce que les projets résultants des analyses n’étaient pas encore suffisamment clairs. Il faudra encore patienter.

    A ce jour, il est confirmé que l’ANRU pour l’Elsau sera toujours d’intérêt régional et non pas national. Il est possible que l‘enveloppe soit un peu grossie, nos élus travaillent à ce qu’il y ait un regard particulier pour l’Elsau. On aura des précisions sur les projets à la rentrée. Il sera question d’une stratégie globale et des étapes nécessaires. La question essentielle étant non pas « qu’est-ce qu’on va faire ? » mais « quand va-t-on le faire ? ». (ce qu’on va faire nous intéresse quand même un peu…)

    Dors et déjà on sait que dans l’utopie il faudrait détruire 2000 logements, qu’il n’est pas impossible qu’on puisse en détruire 900 ; mais il est à peu près certain que la capacité de Cus habitat ne soit pas supérieure à 5 ou 600…

    L’invasion des rats

    Le Conseil a alerté sur la multiplication des rats dans le quartier. Ils collaborent efficacement avec les corbeaux et profitent de la saleté ambiante, de la gestion malsaine des déchets etc.

    Lors de la 1° marche exploratoire des femmes le 6 juillet, des femmes de la cité on fait un état alarmant de la situation, elles sont confrontées aux rats, aux cafards et aussi aux punaises et puces de lit. Les cages d’escalier et les ascenseurs servent d’urinoirs ; les jeunes font la loi et font régner la peur. A la deuxième marche de ce matin 11 juillet il n’y avait plus qu’une femme... de l’AREL…

    Le désarroi s’empare des citoyens, et les faits divers de ces derniers jours ne favorisent guère l'optimisme. Optimisme que cultivent pourtant nos élus et responsables.

     

     


  • Commentaires

    1
    Reb
    Mercredi 12 Juillet à 16:34
    Ouin ... ouin.. ouin...
    Serait-il possible que la ville nous fournisse les dépenses (ou travaux) réalisées sur l'Elsau en 2016 qui seraient financées avec le cumul des taxes d'habitation payées par les habitants de l'Elsau ?

    Ca m'intéresserait de connaître à hauteur de combien l'argent des taxes d'habitation est réinvesti dans notre quartier et s'il ne l'est pas dans notre quartier où est-il dépensé ??
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :