• Extension du tram vers Koenigshoffen

    Réunion publique réglementaire sur l’extension du tram vers Koenigshoffen. Hier soir 2 juin.

    Après un rappel de l’historique du projet, les diverses solutions pour tenir la promesse électorale de desservir Koenigshoffen avant 2020 ont été présentées.

    Beaucoup de monde et tous ceux qui voulaient parler ont pu le faire.

    Le maire a bien écouté et répondu à toutes les questions, qu’elles soient politiques (demande d’un referendum par le FN) associatives (collectif pour le tram) ou personnelles (propositions diverses). Pas sûr, cependant,  qu’il ait voulu entendre. Pratiquement toutes les demandes de la salle étaient pour un passage du tram par la gare ; le maire avait une réponse toute prête à tous les arguments avancés.

    Sous le refrain : « je veux le meilleur service au meilleur prix », on a compris que le maire voulait un projet pas cher et sans ambition. Son choix est clairement fait pour un dévoiement de la ligne F. Les conseillers municipaux n’auront qu’à lever la main fin juin pour donner leur accord.

    Même l’argument du marché du faubourg national a été balayé puisque les pompiers ont donné leur accord à son maintien sur site.

    Ils n’ont pas voulu du tram sur pneu, ils auront le fer ; il y a de la rancune dans l’air.

    J’ai pu donner le point de vue de l’Elsau et de l’AREL en soulignant que le dévoiement de la ligne F entrainerait une diminution de l’offre sur l’Elsau. Le maire a mandaté le directeur de la CTS pour répondre. Celui-ci a prétendu que la ligne F est loin d’être saturée, même aux heures de pointe et qu’elle supporterait donc sans difficulté un supplément de passager (ce que supporterait difficilement la ligne C passant par la gare). Il a avancédes chiffres qui donnent l’impression d’une fréquentation ridicule.

    J’ai réagi immédiatement en disant que s’il y avait davantage de travailleurs à l’Elsau il y aurait plus de passagers aux heures de pointe, que si le Parking relais était plus attractif, il y aurait plus de touristes à s’y garer. Que le quartier n’étant pas attractif, on a supprimé les banques puis les commerces, on réduit les services. Et comme le quartier n’est pas attractif on va maintenant diminuer les offres de transport en commun. Quand s’occupera-t-on de rendre ce quartier attractif au lieu de le sacrifier une fois de plus ?

    Le directeur de la CTS a répondu que la ligne B serait renforcée et qu’on offrirait le même service. (et voilà un argument balayé par de belles promesses qu’on a du mal à croire dans la mesure où on ne peut augmenter le trafic sur l’homme de fer)

    Extension du tram vers Koenigshoffen

     Sur les quais de l'Elsau ...en 2014

    Monsieur Elkouby m’a réaffirmé que l’Elsau n’est évidemment pas un quartier abandonné, et qu’il avait bien pris note de nos craintes.

    L’argument financier a été constamment mis en avant. Pourtant à en croire la presse,

    • 100 millions d’euros, c’est ce qui est envisagé pour une extension du Parlement en vue de son accueil hypothétique et provisoire à Strasbourg en cas de travaux à Bruxelles.
    • 100 millions d’euros, c’est ce que vont sans doute coûter la fermeture et les travaux de l’usine d’incinération.

    Mais oui, l’ouest est « aussi » prioritaire….

     

    Michel Witasse


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :